Échouement d'un RM 1050 ... puis réparations

Toutes les questions techniques non spécifiques RM (Navigation, confort, sécurité, etc.). Ce forum est visible par tous...
Avatar de l’utilisateur
Jean Michel
Membre
Messages : 1775
Enregistré le : 24 févr. 2006, 09:24
Bateau : Salouti² RM 1050 N°105
Localisation : Golfe du Morbihan
Contact :

Échouement d'un RM 1050 ... puis réparations

Messagepar Jean Michel » 22 févr. 2016, 11:18


Philippe 44
Membre
Messages : 26
Enregistré le : 20 févr. 2012, 21:29
Bateau : C'est une période sans
Localisation : Le Crouesty

Re: Échouement d'un RM 1050 ... puis réparations

Messagepar Philippe 44 » 29 févr. 2016, 21:32

Je pense que tout le monde se pose la même question: comment cela ce serait-il passé avec un biquille?
Et la suivante: kevlar ou pas kevlar?

Moi, j'ai un biquille kevlar. Mais bon....

Rayon Vert
Membre
Messages : 147
Enregistré le : 04 janv. 2011, 00:05
Bateau : RM 10.60 Rayon vert N° 24
Localisation : DIEPPE

Re: Échouement d'un RM 1050 ... puis réparations

Messagepar Rayon Vert » 29 févr. 2016, 23:53

A mon avis avec un biquille il ne se serait pas couché mais tout simplement posé sur le platier, mais c'est mon avis !!! (et puis j'ai un biquille sic !!)

Quand à se déséchouer là c'est sans doute plus délicat car dans ces pays là il y a peu de marnage bien que les photos semble démontrer le contraire.
Par contre je me rappelle que certain (un ou deux) avaient réussi à coincer (malencontreusement) leur annexe sous le bateau entre les trois pattes avec le safran. La solution est peut être d'y mettre volontairement son annexe qui va à marée montante soulager (principe d’Archimède) la coque principale par augmentation du volume principal et permettre d’emmener le bateau en pleine mer s'il est possible de le haler. Restera à récupérer l'annexe en la dégonflant mais au pire une annexe vaut moins que l'unité principale. (on pensera également à utiliser les défenses qui bien attachées aux quilles peuvent aussi aider mais surtout bien équilibrer les volumes)

J'ai déjà réfléchi à plusieurs reprises aux solutions possible pour sortir un biquille de l'échouement, les solutions classique tel que l'équipage sur la bôme pour faire gîter ne fonctionnant pas bien sur, je ne vois que celle de soulager le bateau pour faire remonter sa ligne de flottaison. Soit en vidant le bateau dans l'annexe mais c'est long fastidieux et incertain car si pas assez vide pas de remontée et il faut attendre la marée suivante, la météo peut décider de ne plus être de la partie !!

En tout cas si vous aussi vous avez réfléchi à la problématique et avez une bonne solution, testée ou pas, je suis preneur.

Bien à tous.

Jean-Pierre HENRY / Rayon vert RM 10.60


Retourner vers « Forum technique général »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 7 invités