hivernage RM 10.50

Toutes les questions techniques non spécifiques RM (Navigation, confort, sécurité, etc.). Ce forum est visible par tous...
mantalo
Nouveau membre
Messages : 8
Enregistré le : 03 sept. 2014, 22:05
Bateau : Mantalo, RM 1050 n°97
Localisation : La Rochelle

hivernage RM 10.50

Messagepar mantalo » 27 oct. 2014, 16:11

Bonjour,

Etant de nouveaux heureux propriétaire d’un RM 10.50 nous aimerions connaître les avis et conseils des vieux briscards des RM que vous êtes par rapport à nos 5 mois prévus d’ hivernage à sec en bretagne sud ( donc pas au pôle nord en ce qui concerne le climat....) mais avec des propriétaires absents pendant la période.

- Éolienne et panneaux solaires avec batteries de servitude AGM: laissez tourner l’éolienne ? ( se freine automatiquement lorsque la charge est complète) et laisser les panneaux solaires branchés ? ou tout débrancher ?
- Vidange des réservoirs d’eau (2 ballasts) ? comme la pompe à eau ne doit pas fonctionner plus de 15 minutes d'affilée.....avez vous autre idée que de siphoner par le nâble si on ne veut pas que l'opération de vidange dure plusieurs heures ? car à priori rien de prévu dans le circuit pour vidanger l'eau par gravité ?
-A priori il faut aussi démonter la pompe à eau ?
-Toilettes : démonter ?
- Gas oil: on lit presque partout qu'il faut que les réservoirs soient pleins: un motoriste diesel pour le D1-30 m'a dit l'autre jour qu'il est préférable d'avoir la citerne vide: vrai ? faux ?
Merci pour vos remarques

Mantalo

Avatar de l’utilisateur
Jean Michel
Membre
Messages : 1769
Enregistré le : 24 févr. 2006, 09:24
Bateau : Salouti² RM 1050 N°105
Localisation : Golfe du Morbihan
Contact :

Re: hivernage RM 10.50

Messagepar Jean Michel » 27 oct. 2014, 16:25

Bonjour,

Pour vider les réservoirs (et bien les rincer) j'utilise une petite pompe de marque Gardena (jardinage) qui se met sur le mandrin d'une perceuse. 2 tuyaux avec des embouts (gardena) un tuyau au fond du réservoir (par une trappe de visite) l'autre dans le cockpit. C'est vide en quelques minutes. Je touche pas à la pompe eau douce je vide complètement le circuit et laisse robinets ouverts.

Démonter la douchette extérieure.

WC : un peu d'antigel dans la cuvette et quelques coups de pompe...

Diesel ?? je laisse plein, mais il y a en effet 2 écoles !

Bon hivernage.
JM

Avatar de l’utilisateur
daniel Kerfriden
Membre
Messages : 2041
Enregistré le : 01 août 2007, 15:00
Bateau : RM 1050 n°78 Pikourous
Localisation : Port la Forêt

Re: hivernage RM 10.50

Messagepar daniel Kerfriden » 27 oct. 2014, 16:28

Bonjour
Notre RM 1050 hiverne à Port la forêt à flot, donc en Bretagne sud. Pas de gelées sévères à craindre (la dernière en 1986....), une humidité persistance, de la douceur (10°C environ en janvier février), des tempêtes surtout en janvier février
- nous enlevons les voiles et la capote en novembre jusqu'en début mars
- nous vidons impérativement les réservoirs d'eau douce avec la pompe par période de 15 minutes. C'est moins contre un gel improbable qu'un pourrissement de l'eau certain.
- nous vidons le ballon d'eau chaude avec le robinet et la pompe et avec le dispositif qui est sur le ballon lui même.
- nous soufflons dans le tuyau au niveau de la pompe pour en chasser l'eau résiduelle
- nous remontons le tuyau sur la pompe
- nous faisons le plein de gasole avec du produit anti bactérien. Compte tenu de l'humidité ambiante, plus il y a d'air dans le réservoir, plus il y aura d'eau par condensation sur les parois froides de la cuve en inox. Les bactéries aiment le gasole et l'eau....cqfd. Quand nous avons hiverné en Suède, il faisait -30°C très sec. Pas vraiment besoin de faire le plein de gazole, ni de protéger contre les moisissures...par contre, protection des circuits d'eau et moteur indispensable.
- nous mettons de l'huile de table (tournesol ou olive) dans la cuve des WC
- nous mettons un produit dans la cuve à eau noire"
- nous ne faisons rien de particulier sur le moteur (bateau à flot) sauf une pulvérisation de WD 40. Pour l'hivernage à sec, il me semble raisonnable de vider l'eau de mer du moteur et aspirer de l'antigel.
- nous empêchons les enrouleurs de partir en vibration en tendant un bout entre l'étai et le mât (vu le RM 1200 Virgule).
- nous laissons le panneau solaire à poste pour charger les batteries
- nous branchons un déshumidificateur sur une ligne 220v dédiée (en débat )
- nous ne laissons pas le bateau sur le 220V cause phénomènes galvaniques
- nous enlevons la bouffe
- nous enlevons l'ordinateur de bord
- nous mettons les matelas sur la tranche

Bon courage
Pour un hivernage à sec, il me semble judicieux de choisir un endroit le moins venté possible ou alors orienter le bateau vers le secteur ouest. Si besoin étayer l'avant du bateau.
Modifié en dernier par daniel Kerfriden le 03 janv. 2015, 17:52, modifié 2 fois.
Daniel et Danièle Kerfriden

mantalo
Nouveau membre
Messages : 8
Enregistré le : 03 sept. 2014, 22:05
Bateau : Mantalo, RM 1050 n°97
Localisation : La Rochelle

Re: hivernage RM 10.50

Messagepar mantalo » 28 oct. 2014, 20:10

Un grand merci pour vos bons conseils avisés.
Mantalo

Avatar de l’utilisateur
naima
Membre
Messages : 27
Enregistré le : 18 avr. 2012, 13:37
Bateau : RM 1050 Naïma N°56
Localisation : Brest

Re: hivernage RM 10.50

Messagepar naima » 03 janv. 2015, 14:47

Bonjour,

Après un hivernage (2012-2013) à sec, le bateau reposant sur ses deux quilles et le safran, la barre est devenue très dure. Le SAV Fora m'explique que, du fait des efforts engendrés, la mèche du gouvernail a pu forcer sur la bague supérieure située au fond du cockpit. Tout est rentré dans l'ordre après quelques semaines de navigation.

Cette année, par précaution, j'ai positionné un étai de maçon en amont du gouvernail. Cet étai reprend l'essentiel des efforts sur l'arrière et évite au gouvernail de supporter une charge excessive.

Le bateau hiverne avec un déshumidificateur branché en permanence. Je fais attention à ce que TOUTES les ouvertures soient bien fermées de manière à limiter au maximum le renouvellement de l'air et l'arrivée d'air humide. Au bout de quelques jours, un équilibre se fait et la cuve du déshumidificateur ne se remplit que très lentement. Après cinq mois de temps breton, même les parties éloignées du carré restent saines et exemptes de moisissures.

Claude
RM 1050 Naïma

Avatar de l’utilisateur
daniel Kerfriden
Membre
Messages : 2041
Enregistré le : 01 août 2007, 15:00
Bateau : RM 1050 n°78 Pikourous
Localisation : Port la Forêt

Re: hivernage RM 10.50

Messagepar daniel Kerfriden » 03 janv. 2015, 15:55

Mouais, l'explication du chantier n'est pas convaincante. A noter également que FORA à la question posée l'an dernier de savoir si il y avait des précautions particulières à prendre notamment pour soulager la charge du safran a répondu par la négative.
Regarde si il n'y pas de corrosion du palier bas...
Daniel et Danièle Kerfriden

BRETON
Membre
Messages : 125
Enregistré le : 06 janv. 2007, 13:05
Bateau : RM 1200 Zig Zag
Localisation : Le Crouesty

Re: hivernage RM 10.50

Messagepar BRETON » 03 janv. 2015, 17:43

La reponse FORA concernant la barre dure est ce que l'on pourrait appeler un foutage de gueule.Tout le monde est au courant sauf eux!!Sinon pour hivernage voiles ds le bateau avec assecheurs.Robinet arret douchette fermee et robinet exterieur ouvert sont les seules precautions que je prenne depuis toujours. bonne année a tous jef

Avatar de l’utilisateur
Jean Michel
Membre
Messages : 1769
Enregistré le : 24 févr. 2006, 09:24
Bateau : Salouti² RM 1050 N°105
Localisation : Golfe du Morbihan
Contact :

Re: hivernage RM 10.50

Messagepar Jean Michel » 04 janv. 2015, 09:11

Bonjour,

Je pense cependant qu'il est plus prudent de mettre un étai pour soulager le safran durant un hivernage au sec.
C'est ce que je faisais pendant les hivernages au sec à Arzal.

Cela permet de faire tourner le safran de temps en temps ...

De plus si lors du calage le safran prend une position ou la mèche n'est pas dans sa position "normale" elle peut en effet y rester à la mise à l'eau et si les rotules ne reprennent pas leur position (saletés, corrosion...) la barre reste dure.

Regardez votre safran à l'échouage : sur certains bateaux le haut de la pelle touche le bordé de fond :roll:

Jean Michel.


Retourner vers « Forum technique général »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités